Partagez |

DC-01 [Future/Horror RPG]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar
Shiro TatsuKi
Étudiante 3Ème Année
Féminin
Age : 24
Messages : 163
Inscrit le : 23/03/2010
Localisation : Somewhere
Orientation Sexuelle : Bisexuelle
Appart | Chambre N° : 1

Dossier du Personnage
Chakra:
50/1000  (50/1000)
Expertises:
Situation Amoureuse: With Rei'Rei ♥
MessageSujet: DC-01 [Future/Horror RPG] Dim 22 Aoû - 17:45

DC-01




Laissez moi vous raconter une histoire unique qui vous plongera dans un univers futuriste qui pourrait sombrer à tout moment dans l’horreur…

Il était une fois notre monde, l’histoire de tous résidents de France, du Japon, des Etats-Unis, du Canada, d’Australie, d’Alaska, d’Espagne, de Chine, de Corée du Nord, du Chili, d’Afrique du Sud… - Vous devinerez qu’il serait un peu long et inutile de tout lister.

Vous savez bien qu’à l’époque de la seconde guerre mondiale, les Etats-Unis furent les premier à posséder une arme pire que redoutable que l’on nomma : bombe nucléaire.
Tandis que les politiciens de l’époque décidèrent à l’unanimité de ne jamais utiliser cette arme après la constatation des dégâts humanitaire au Japon, certains pays se relevèrent pour une future rébellion dont la préparation dura des années et des années contre les vieilles nations dont l’existence remontaient à des décennies de cela.

Au fil des années, chaque pays devînt au fur et à mesure égoïste et eut sa propre définition de la folie, chaque pays se dota aveuglement de cette arme pour ensuite la perfectionner, tentant de conquérir le monde sous une puissance destructrice.
Telle fut la folie de l’homme autrefois…

Les pays du monde entier se livrèrent la pire des batailles qui pourrait sans doute faire retourner plus d’un roi ou empereur dans leur tombe. Dans une querelle aussi ultime que superflue, ils détruisirent en quelques semaines dans une ignorance totale ce que jadis tous nos ascendants avaient durement monter depuis des siècles et des siècles, des décennies voire des millénaires : nous.

Si c’était le destin qui avait décidé de se jouer de nous tous, il avait été manipulateur et vicieux de sa part de nous en jouer un mauvais.
Comme tous savaient, la roue allait tourner mais personne n’aurait cru qu’elle tournerait si vite ; personne ne fut préparer au chaos qui fut tellement apocalyptique que peu en revinrent entier. Le coup de grâce fut de constater qu’aucune nation ne put survivre à ce chaos, certaines d’entre elles, prévoyantes, purent éventuellement protéger une partie de leur population sous terre mais cela ne suffit pas à épargner tout le monde. Nous n’avons jamais put recenser toutes les victimes de cette guerre terrible.

Cependant un espoir naquit lorsque des citoyens de toutes nations se donnèrent la main pour reconstruisirent ensemble les villes surnommées « Fantômes » à l’époque.
Le temps passa et le monde reprit son cours, la planète qui s’était arrêté sous l’effroi se remit à tourner comme à son habitudes depuis des million d’années.
Quelques grandes villes purent enfin se regarder reconstruire telle que New York, Londres, Paris ou Tokyo.

Mais il semble que le destin nous envoya une autre menace beaucoup plus importante que jamais personne n’aurait plus imaginé. Cette menace fut sous la forme d’une si infime chose que personne ne la prit au sérieux… au début.

Cette histoire remonte à un siècle, en 2916-17, à la fin de la troisième guerre mondiale ou totale selon les personnes. La radioactivité des bombes nucléaires dont l’effet était connaissable par tout le monde, affecta un spécimen presque éteint. Le moustique touché par cette radioactivité vola à travers des paysages détruits pour atterrir finalement en France ou plus précisément à Paris. Là où des hommes, femmes et enfants se fatiguaient à reconstruire la ville.

Il lui suffit d’une piqûre pour mourir. Mourir en vidant une substance étrange qui se répandit dans l’homme piqué en pleine nuit. Je vous rassure, il n’est guère l’histoire de loup garous, de vampires ou de sorciers, non ce qui modifia cet homme au fur et à mesure que le temps passait fut d’abord son attirance pour la viande qui devînt beaucoup trop intense pour un humain, plus intense qu’un carnivore, c’était de l’obsession.

L’homme en question ne fut guère rassuré en voyant l’attirance qu’il avait pour sa compagne de l’époque ; une attirance créé par ce virus qui lui donna envie de la croquer. Un jour, il céda partiellement à cette pulsion insoutenable ; grave erreur.
Au contact du sang de sa chère et tendre qu’il ne fit que blesser, le jeune homme créa en lui un sentiment de satisfaction – apaisant en même temps sa faim insoutenable - si profond qu’il se prit à recommencer de plus en plus fort, de plus en plus fréquemment.

Il finit par déchiqueter sa propre femme alors que le couple était en rapport sexuel, si certain d’entre vous pense que la faim n’est pas lié au sexe, il a tord. L’attirance généré par le virus stimule également les hormones a une telle puissance que l’individu en question est irrémédiablement attiré sexuellement envers sa victime.

Il y avait un effet secondaire chez cet homme, le virus qui lui offrait une adrénaline si suffisante que sa force en était décuplée lui offrant la possibilité d’agir rapidement pour se nourrir… Mais sa soif de sang n'aboutis jamais bien au contraire, elle fut de plus en plus grande ; il peinait à se contrôler, conscient d’avoir tué sa femme et ses enfants.

Il se contrôlait tellement qu’il essayait de mordre seulement les gens, suçant le sang qui l’apaisait également d’une certaine façon mais cette pratique ne pouvait jamais le combler pleinement sauf en cas de pratique sexuelle, chose qu’il comprit vite mais trop tard.

Les rescapés du prédateur se mirent lentement à se métamorphoser eux-aussi, ressentant les même pulsions. Bientôt se fut un quartier entier qui fut touché et bien évidemment, l’Etat Parisien qui venait d’être créer lança une enquête qui se révéla assez mystérieuse, des données furent relevées et une femme fut capturé sous observation.

La femme qui avait le virus en elle ne cessait de se plaindre impunément réclamant de la viande, du sang… Par la suite, elle devînt de plus en plus féroce. Les scientifiques de l’époque découvrirent alors le Virus et devant l’Etat Parisien, ils exposèrent l’hypothèse qu’une simple morsure d’un « Contaminé » servait au virus pour se répandre et que la situation était grave puisqu’un quartier été touché.

C’est à ce moment qu’on lui trouva un nom Death-Cannibalisme 01, ce nom vient plutôt d’une phrase anglaise qui est traduit par : « Mort par cannibalisme. ». Tout pour vous dire que cela à donner ce nom ou familièrement cette réduction : DC-01.
Les Scientifiques découvrirent également que le virus donnait deux stades de contamination selon la personne contaminée. En effet, il y a les « Passifs » et les « Agressifs ».

L’Etat Parisien se mit d’accord : pour éviter la propagation de ce virus inconnu, Paris fut mise sous quarantaine, d’énormes remparts furent érigées pour empêcher d’éventuelles fuites. Le système AEI vînt sur l’année de la décision, protégeant un maximum le monde extérieur.

Des recherches furent menés par les meilleurs des scientifiques, trois furent élus pour mener a bien ces recherches. L’un d’eux découvrit que le virus n’arrivait pas à atteindre les personne au groupe sanguin O négatif hormis aux poignets et c’est ainsi que l’Etat Parisien mal préparé dressa le Quartier Général Wrist.

Les Wrists sont les personnes qui combattent quotidiennement le virus, elles portent des combinaisons spéciales et servent un peu d’armée à l’Etat Parisien, on les reconnaît surtout grâce à leur gros bracelet noir fait d’un alliage de métal normalement résistants aux attaques contaminés.

Mais malgré leur dur labeur ces derniers ne furent jamais accepter à leur juste valeur, certains désertèrent même le front, devenant Déserteurs.
Les Katars sont leur rivaux attitrés, ce sont des personnes qui livrent le même combat qu’eux mais avec des idéaux différents…

Entre deux on y trouve les Ölokoges qui persiste à lutter pour Mère nature et toutes ses bonnes vertus tandis que les Scientifiques, dont repose principalement l’espoir de la population, créant un stress quotidien. Certains d’entre eux se croient Dieu en créant les Chimères, être mi-humain mi-animal, censés dominer par instinct les Contaminés.
Puis vînt les Androïdes, ces robots à l’apparence humaine qui ont tous le même but : repousser les contaminés le plus possible.

Et enfin, à l’autre bout de la file on trouve les Tempius dont la seul vocation ou plutôt religion est tourné vers les Contaminés qui d’après eux sont la création toute simple de Dieu… La protection et la vie qu’offre les Tempius est beaucoup plus aisé qu’à Paris même, on y retrouve fréquemment les familles les plus riches.

Le temps a passé et bien des choses se sont produites à Paris depuis la révélation de ce virus, à toi de les découvrir…


Nous sommes actuellement en l’an 3000, les Contaminés sont de plus en plus nombreux dans Paris qui ne cèdera pas devant eux, alors après toute cette histoire, quel camp choisiras-tu ?



Contexte by Korosu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryuuku-gakuen.forumactif.com

DC-01 [Future/Horror RPG]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryuuku Gakuen :: ↑ La Place de Discussion ↓ :: ► Hors Rôle-Play :: Partenariats/Top-Sites -