Partagez |

Above the dark City [PV Reira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar
Invité
MessageSujet: Above the dark City [PV Reira] Mer 18 Aoû - 16:46

. . . Encore quelques marches. Riku ouvrit finalement la porte qui conduisait à un des endroit « interdits d’accès » de l’école. « Interdit », c’est ce que disaient les professeurs, du moins, Riku n’était pas montée sur le toit de cette immense bâtisse juste car elle avait envie de défier l’autorité de ces adultes. Non. Elle voulait juste se poser à l’endroit le plus calme de l’école pour pouvoir lire tranquillement, et elle ne venait pas ici avec dans l’idée de se suicider, et en ce dimanche, pas de cours, donc elle n’enfreignait ici aucun article du règlement. De plus, la jeune femme adorait la brise qui soufflait par ici. C’était d’ailleurs étrange, que le vent de souffle pas en bourrasques à un endroit si exposé.
Après avoir inspiré quelques minutes l’air frais qui tournait autour d’elle et faisait voler ses cheveux sombres, elle marcha doucement, savourant a chaque pas les bouffées d’air qui s’offraient à elle. Elle voulait être sûre que personne ne la voie dans un tel état de transe, et jeta un œil vers la porte, derrière elle, de peur que l’on pense que la carapace qu’elle s’était fabriquée pour pouvoir supporter sa solitude se brise. Il n’y avait personne, un peu soulagée, elle redirigea son regard vers le bord du toit, là ou elle se dirigeait.

. . . Une fois au bord, le vent soufflait déjà plus fort, mais pas encore assez pour pouvoir pousser la jeune femme dans le gouffre béant qui se trouvait sous ses pieds. D’ici la vue était imprenable, la ville si sombre et triste paraissait presque… belle? Septique à cette dernière pensée, Riku s’assit et continua de contempler la ville qui s’étendait a plusieurs dizaines de kilomètres devant elle. L’espace d’un instant, elle avait cru voir une ville ordinaire et ensoleillée. Elle poussa un soupir. Elle n’avait aucun souvenir de cet ancien Tokyo, elle avait tout oublié, et cela lui faisait un peu de peine, peut-être des gens qui l’aimaient autre fois étaient eux aussi en vie quelque part et l’attendaient toujours? Riku se renfrogna, quelle idée d’avoir des idées si naïves par une époque pareille! Tout le monde était seul, les amis que l’on pouvait se faire n’était qu’une illusion du bonheur que nous aurions vécu par le passé, et de son côté, Riku ne se souvenait en rien son bonheur passé.

. . . Elle soupira à nouveau, mais cette fois, c’était d’agacement, se trouvant stupide d’être aussi molle, tout à coup. Elle attrapa le livre qu’elle avait emprunté à la bibliothèque la veille et contempla la couverture un moment, essayant de saisir le sens du titre , traduit du français.
« L’étranger ». Un étranger était quelqu’un qui n’était pas à sa place quelque part, ou qui provenait d’un autre endroit, ce livre n’était tout de même pas le genre de bouquin qui dénonçait héroïquement la discrimination ou le racisme?
Riku ouvrit le livre, perplexe et commença sa lecture. Ce n’était pas un essai sur les discrimination ,mais un roman, un qui racontait l’histoire d’un homme totalement rigide et passif face à ce qui l’entourait, sans savoir pour autant qu’il donnait au personnes qui l’entouraient cette impression. Riku leva les yeux vers le ciel nuageux et sombre… Elle se reconnu un peu dans ce début de roman. Elle se replongea vivement dans cette lecture qui s’annonçait plus intéressante que prévue, fermant ses oreilles à tout bruit parasite susceptible de venir de « l’extérieur » de sa bulle. Si bien qu’elle ne s’aperçu pas qu’une ombre se dessina par dessus la sienne. Riku n’était plus vraiment seule cette fois, du moins elle n’avait pas senti cette autre présence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emiya Soyokaze
Étudiante 5Ème Année
Féminin
Age : 25
Messages : 129
Inscrit le : 05/08/2010
Localisation : On Your Grave
Orientation Sexuelle : Bisexuelle
Appart | Chambre N° : One

Dossier du Personnage
Chakra:
50/1000  (50/1000)
Expertises:
Situation Amoureuse: Tatsu Chan [Pas Touche]
MessageSujet: Re: Above the dark City [PV Reira] Mer 18 Aoû - 18:35



  • Quel ennuis cette école, les élèves n'avaient d'yeux que pour les livres d'histoire, de géographie ou bien de sciences & vie de la terre, c'était ennuyant à mourir. Mais heureusement pour notre jeune fille dévergondée & dénuée de sens, c'était une incompris parmi tant d'autres remarque ... Comme cette histoire, sur les templiers, chacun était incompris de tous, si les gens ne suivaient pas le peuple, ils étaient des pestiférés, et bien c'était ce même sentiment que les personnes d'aujourd'hui avaient à l'égard de notre belle. C'était navrant de voir ça à cette époque, tous les êtres étaient différents les uns des autres, mais est-ce que cela était une bonne excuse pour s'attirer la foudre des gens alors que vous n'avez absolument rien fait pour le mériter. C'était chiant, lassant, exaspérant et cela se fit entendre lors de cette pensée réaliste, qui se manifesta par un gros " Mmphff.. ", certains avaient entendu cet agacement et commencèrent limite à l'insulter, crétins... Voulant à tout prix trouver un endroit discret et tranquille, elle en connaissait bien des tonnes mais il n'y en avait qu'un seul qui avait la palme d'or, c'était bel et bien le toit, pourquoi on l'avait interdit ? Enfin, c'est vrai qu'après tout, personne n'avait rien affaire là haut, sauf les gens de l'entretien. Mais c'était un bon endroit pour se retrouver avec soi même, méditant presque à cette pensée, elle failli se payer une porte, s'arrêtant net elle décida de prendre un raccourci, montant les dizaines d'escaliers jusqu'à la porte, elle la poussa doucement, bizarrement elle était entre ouverte, comme si quelqu'un avait eu la même idée, une fille qui était pareille qu'elle ? Elle la découvrit, s'approchant tranquillement, voulant savoir ce qu'elle pouvait bien faire ici. Les cheveux de la jeune flottèrent parmi les secousses du vent qui était pas trop fort, mais une certaine brise se déchainer, les cheveux plus ou moins bruns & châtains volèrent entre eux lorsqu'ils retombèrent dès que le vent cessa. Elle regarda les pages d'un fameux livre qu'était en train de dévorait la demoiselle assise correctement en face de ce soleil noir de désespoir, recrutant les ténèbres chaque jour. Reira n'osait pas la dérangée, s'asseyant simplement derrière son dos, écoutant les différents bruitages du vent. Elle se pencha au - dessus, essayant de lire, c'était visiblement un livre très attrayant mais cela n'attirait pas plus le regard de notre Serizawa. Elle osa tout de même développer des mots.



  • « - Euh.. Excuse-moi de te déranger.. Tu sembles très attirée par ce bouquin. »



  • Elle n'afficha aucun sourire, fixant toujours celle ci, son interlocutrice qu'elle trouvait splendide dans son air sérieux et en même enivrant, mélancolique. Après tout, c'était peut être une passion de lire ? Le fruit de la jeunesse n'en savait rien mais ça changer des autres adolescentes qui ne pensait qu'à se faire belle, elle détestait ça d'ailleurs... Une tonne de maquillage pour peu de résultats parmi les hommes voire même les femmes, alors bon. Reira décida de bien s'installer, déposant les paumes de ses mains contre le sol derrière elle, se tenant en arrière, son corps et son poids supporter par ses bras plus ou moins musclés. Elle attendit une quelconque réponse de la part de sa nouvelle rencontre, elle ressentit presque une envie plutôt, malsaine dans son esprit plutôt pervers, il fallait l'avouer.. Cela lui donnait presque envie d'être partager dans sa transe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryuuku-gakuen.forumactif.com/fiches-validees-f21/serizawa
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Above the dark City [PV Reira] Ven 20 Aoû - 14:42

. . . Une ombre qui s’allonge au delà de celle de Riku, une présence derrière son dos, et elle n’avait rien senti de tout ça. Tellement plongée dans ce bouquin qu’elle auvait presque pré-jugé inintéressant, voilà maintenant qu’elle était encore plus coupée du monde extérieur que d’habitude… Du moins elle l’était jusqu'au moment ou une voix malicieuse vint s’introduire dans sa sphère qu’elle croyait complètement hermétique. Un peu surprise par cette intrusion, mais surtout par le fait que quelqu’un vienne directement vers elle lui parler, c’était tellement rare… Cette voix était plutôt douce, mais posait une question à laquelle Riku allait devoir répondre à coup sur...

Citation :
« Euh.. Excuse-moi de te déranger.. Tu sembles très attirée par ce bouquin. »

. . . Tirée de sa transe littéraire Riku releva la tête et hésita un petit moment, ne sachant pas comment répondre et avec quelle attitude. Elle regarda la ville sombre qui s’étendait à perte de vue devant elle. Et articula quelques mots en une phrase courte, qui devait logiquement mettre un terme à ce début de conversation.


« C’est vrai… Il est intéressant. »


. . . S i avec ça, la fille qui l’observait certainement par dessus son épaule ne comprenait pas que Riku était tout sauf une fille marrante, c’est qu’elle était sourde, ou attardée. Sur le coup, c’est la première chose à laquelle Riku pensa, car elle sentait toujours cette présence derrière son dos. Elle dû bien reconnaître que ce n’était pas si insupportable que ça, c’était presque valorisant d’avoir quelqu’un qui s’intéressait a sa personne, pour une fois. La jeune femme décida ainsi de se replonger dans sa lecture, pensant que cette fille allait partir à un moment ou à un autre, Riku quand à elle, avait fait ce qu’il fallait. Elle faisait toujours ce qu’il fallait, ne serait-ce que pour avoir la paix. Les gens autour d’elle qui essayaient de lui communiquer une quelconque affection se heurtaient systématiquement à un mur. Ils partaient ensuite avec un air dépité, l’air de dire « Laisse tomber, elle parle pas, de toute façon. ». Mais alors, pourquoi cette fille était encore là? Avait-elle vraiment plus rien à faire pour venir taper la discute avec une des élèves les plus associables de l’établissement? Ou bien alors, elle était là pour se divertir, avec une personne dont elle se moquerait plus tard avec ses amis…
Riku se renfrogna, en se rendant compte qu’elle allait devoir ouvrir la bouche une deuxième fois pour construire une phrase digne de sens, qui pourra convaincre cette présence gênante de déguerpir. Cette fois-ci elle fit l’effort de se retourner pour parler à son interlocutrice.


« Hé… Je te préviens toute suite… Je suis pas très marrante… »

. . . R iku ouvrit grand ses yeux dorés. Elle pensait que ces quelques mots suffiraient, mais c’était sans compter sur le physique de cette fille… Pas qu’elle la trouva attirante ou quoi, mais elle ne l’avait pas du tout imaginée comme cela… Tout à coup, elle n’avait plus du tout envie de la virer, et elle ne savait pas pourquoi, cette fille avait l’air gentille, et ne semblait pas avoir de mauvaises attentions. Elle se gifla mentalement, pour se reprocher d’avoir eu une pensée aussi niaise, à son goût. Tout en continuant de regarder droit dans les yeux cette fille aux yeux bleus océan, elle attendait sa réponse, ou plutôt, la redoutait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emiya Soyokaze
Étudiante 5Ème Année
Féminin
Age : 25
Messages : 129
Inscrit le : 05/08/2010
Localisation : On Your Grave
Orientation Sexuelle : Bisexuelle
Appart | Chambre N° : One

Dossier du Personnage
Chakra:
50/1000  (50/1000)
Expertises:
Situation Amoureuse: Tatsu Chan [Pas Touche]
MessageSujet: Re: Above the dark City [PV Reira] Dim 22 Aoû - 8:17



  • Elle avait eue tout juste à propos de ce livre, cette jeune fille encore inconnue pour elle, se trouvait être très intéressée par ce bouquin et la seconde jeune fille aux pupilles bleutées en fût plus ou moins étonnée. Ne voulant pas trop la déranger plus que ça, elle venait tout juste de s'allonger presque sur le sol froid du toit, se maintenant par ses paumes blanchit par la poussière de ce sol. Reira ne la quitta pas du regard, bien que son interlocutrice soit de dos, regardant son dos, la regardant dans toute sa splendeur, elle en rougit presque mais ne se laissa pas faire par ce sentiment signe d'impuissance, du moins, pour cette jeune demoiselle. Se retrouvant ainsi en une présence plutôt étrange, mais très attirante, elle aimait jouer comme ça avec des inconnues bien qu'elle espérait connaître sa seconde, elle voulait connaître ce qu'elle aimait, ce qui la passionné, enfin toutes ces petites choses lorsqu'on apprends à se connaître. Pourquoi pas, pour aboutir à une relation proche voire même très proche, ça elle n'en savait rien et s'en foutait un peu bien que ça avait une importance minime dans son cœur, bien caché. Elle attendit une réponse quelconque, lorsque la jeune femme réussie à s'extirper de son précieux objet, elle avait obtenue une réponse un peu plutôt comme quoi il était intéressant, son livre... Elle se fit dévisager lorsqu'elle détourna le regard, des yeux dorés comme Rei les adulés. Était-elle comme elle ? Elle ne lui présenta que quelques mots, donnant une phrase, courte mais efficace, la jeune demoiselle qu'elle défigurait de plein fouet avec son regard sombre, se sentait très attirée par elle, dans un élan soudain de plaisir, qu'elle s'empressa de ne pas dévoiler à cette jeune inconnue. Reira prit tout de même la peine de répondre, essayant tant bien que mal de caché son attirance.

« - Je le sens bien ... Mais cela ne me gêne aucunement. Pour tout te dire, j'en suis même... attirée. Tu me ressembles beaucoup. J'aime tes yeux ... Même si tu n'es guère marrante, je suis comme ça aussi, mais avec toi.. C'est spécial. »



  • N'affichant aucun sourire, elle su rapidement s'expliquer efficacement, n'aimant pas tourner autour du pot de midi à quatorze heures. Elle croisa ses jambes afin de cacher la culotte que dévoiler sans aucune pudeur sa jupe, cachant ainsi l'endroit qui pouvait être susceptible d'être en proie à l'excitation... C'était vraiment spécial comme sentiment ça. Bien sûr, elle n'était pas choquée par son envie délicate mais, devant quelqu'un ... C'était un peu plus dur, d'autant que c'était une jolie jeune demoiselle, qui n'en était pas moins attirante, bien au contraire. Découvrant alors que cette inconnue la dévisageait, elle en fût ravie, d'avoir de l'attirance pour elle... Oui elle était peut - être spéciale aux yeux des autres, mais pour notre jeune Serizawa, c'était une personne unique... Une très bonne rencontre.



  • Elle se releva afin d'être encore plus proche de sa partenaire, se dévisageant mutuellement, c'en était presque excitant, ne bougeant guère plus, les visages juvéniles, chacun très prêt l'un de l'autre. Les yeux dans les yeux... Une tension énorme entre les deux se fit ressentir. Le ciel noir pouvait en être témoin, l'univers apocalyptique en aurait même eu la frousse. C'était même sûr. Déposant tranquillement ses mains sur le sol devant, se retrouvant finalement à quatre pattes, tel un chien à la recherche d'un trésor, les mains posées sur le sol, les genoux également sur ce sol dur, se tenant comme un chien-chien, face à elle..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryuuku-gakuen.forumactif.com/fiches-validees-f21/serizawa
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Above the dark City [PV Reira] Mar 24 Aoû - 15:41

. . . Elle s'était retournée vers la jeune fille derrière elle et s'etait mise à la regarder droit dans les yeux. Riku remarqua que cette dernière se mit elle aussi à soutenir son regard... Etait-ce un jeu? Riku eu un sourire en coin, mais un sourire sans joie, son regard restant froid et inexpressif. Si il s'agissait d'un jeu, Riku avait confiance et elle ne perdrait pas. Elle était captivée par les yeux si bleus de cette fille et par les paroles qu'elle lui avait adréssées quelques minutes plus tôt, d'une voix calme, mais totalement monochrome. Cette voix avait au fond plu à Riku, c'était une voix chaleureuse, si différente de la sienne qui était si glaciale. Le son qui sortait de la bouche de cette demoiselle l'avait incité à se retourner et à se lancer dans ce jeu des regards, dieu sait comment cela finirait. Tout en fixant les pupilles de sa vis-à-vis, elle se remémora ses paroles.


Citation :
« Je le sens bien ... Mais cela ne me gêne aucunement. Pour tout te dire, j'en suis même... attirée. Tu me ressembles beaucoup. J'aime tes yeux ... Même si tu n'es guère marrante, je suis comme ça aussi, mais avec toi.. C'est spécial. »


. . . Le coeur de glace de Riku s'était un peu réchauffé suite à ces mots, la jeune femme put même le sentir accélerer son rythme. C'était une des première fois qu'on lui adressait de si belles paroles, même si tout cela était venu de ce visage sans voix, auquele elle ne pouvait pas encore associer un nom et un prénom. Ces paroles résonnaient dans l'esprit, dans le coeur de Riku, quelqu'un qui semblait l'apprécier à se juste valeur et qui lui ressemblait, cela ne lui arrivait pas tous les jours... La fille aux yeux bleus avait utilisé le terme « spécial » pour exprimer ce qu'elle ressentait suite à ce court échange de phrases. C'est vrai, Riku n'aurait pu le définir autrement, elle se sentait à la fois attirée, mais elle voulait également repousser de toutes ses forcescelle qui la regardait si intesèment d'un regard, d'un si beau regard bleu. La jeune fille sentit qu'avec elle, elle n'avait pas à cacher ce qu'elle pouvait ressentir au fond d'elle même. Cette fille avait abimé la carapace que Riku s'était faite, et elle avait le pouvoir de la briser. Après un long moment de silence, elle observa sa camarade changer de position, cachant ses sous-vètements visibles. De la pudeur? Drôle de réaction, pensa Riku, tout à coup, se demandant d'ou venait ce geste soudain un peu étrange.

. . . Riku, quand à elle, n'avait pas bougé d'un pouce, son regard était captivée par cette nouvelle rencontre, qui n'était pas si désagréable que cela, au final, elle prit même le temps de fermer son livre pour le poser à côter d'elle et continuer de fixer cette jeune fille si spéciale à ses yeux, ou plutôt ses yeux bleus, qu'elle commençait à adorer. Elle s'était faite à cette proximité, à cette complicité qui semblait maintenant unir les deux jeunes femmes, c'était une relation inexplicable. Elle vit sa camarade rapprocher de plus en plus son visage du sien, Riku ne bougea pas, attendant que leur deux visages ne se trouvent plus qu'a quelques centimètres l'un de l'autre. Elle pu sentir le souffle chaud de sa vis-à-vis sur ses lèvres. Ce qu'elle pensait être une tension depuis le début de cet échange de regard se transphorma à cet instant en exitation, en un désir de mieux connaître cette fille, d'être proche d'elle. Riku sentit son coeur battre de plus en plus vite, savourant ce moment, elle ouvrit la bouche et chuchota juste assez fort pour que seul sa complice puisse entendre ces mots.


« Ton regard... Je l'aime aussi. »


Le visage de Riku restait inexpréssif, mais ses yeux dorés se mirent à briller à ces paroles. Elle rapprocha à son tour son visage, articulant quatres mots distincts, informant sa compice de son identité, la suite de la phrase se forma bizarrement dans la bouche de la jeune fille, mais elle savait que l'autre jeune fille la comprendrait facilement...

« Tu peux m'appeller... Riku. Et toi... Ton nom? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emiya Soyokaze
Étudiante 5Ème Année
Féminin
Age : 25
Messages : 129
Inscrit le : 05/08/2010
Localisation : On Your Grave
Orientation Sexuelle : Bisexuelle
Appart | Chambre N° : One

Dossier du Personnage
Chakra:
50/1000  (50/1000)
Expertises:
Situation Amoureuse: Tatsu Chan [Pas Touche]
MessageSujet: Re: Above the dark City [PV Reira] Jeu 26 Aoû - 15:57

Que pouvait-il bien se passé dans la tête des deux jeunes filles ? Plein de choses, un mélange de sentiments ne faisant qu'un long fleuve de joies. Du moins, intérieurement, car extérieurement, cela ne se voyait guère, aucun être semblable aux deux êtres présentes en ce lieu qu'est le toit de la bâtisse. Seules, elles pouvaient comprendre ce qu'elles ressentaient en ce moment, c'était une complice, à peine rencontrée qu'elles étaient comme des sœurs, en train de se regarder, de se redécouvrir. On pouvait dire ça. C'était difficile la vie, pour les filles, enfin, personne n'avait une vie facile, loin de là. Mais parfois, cela touchait très souvent une même famille, pourtant ce sont souvent les personnages biens qui sont touchés, aller savoir pourquoi. Les pupilles avaient fusionnées, les quatre pupilles, se mélangeait. Celles de la jeune femme, aux yeux dorés et les yeux bleus de la jeune rebelle, cela faisait un beau mélange, une bonne fusion ou bien un bon mariage, que seules, elles pouvaient voir. Elles avaient comme un secret toutes les deux, à se partager, uniquement entre elles, c'était vraiment étrange comme sentiment. Ce sentiment d'appartenir à la même souche de la vie, partager la même chose, le même trésor presque !

D
écouvrant alors que la jeune femme venait tout juste de fermer son livre pour ne s'intéresser qu'à son interlocutrice du toit, de sa messagère de rencontre, oui elle voulait connaître Reira, c'était d'ailleurs réciproque et la jeune demoiselle le fit largement ressentir par son approche intense, la fixant d'au plus près. Elle se laissa emporter, relâchant alors la tension, la pression qu'elle exerçait sur sa jupe afin de cacher sa culotte, ce n'était pas à son habitude de se cacher de ça puisqu'elle s'en fichait royalement, elle se détendit doucement et lâcha celle-ci, le sous-vêtement apparaissant de nouveau à sa nouvelle rencontre. Elle continua de fixer son regard, aucune d'elles n'allait perdre visiblement. Elle était vraiment ravie de savoir que son regard était également attrayant à son contact visuel. Elle eue donc l'occasion de pouvoir connaître son nom, un premier pas vers une relation incertaine. Rei s'approcha un peu plus, leurs lèvres auraient même pu se rencontrer, à quelques centimètres près. Elle ouvrit ses douces lèvres et prononça quelques petites choses.

« M
erci. Je ne nomme Reira. Ton nom est plutôt joli ... Aurais-tu une réponse de pourquoi je suis si attirée par toi ? Par ton être ? Je me fous de ta différence, tu es quelqu'un d'unique à mes yeux et je te le dis, parce que si nous voulons une relation, nous devons nous faire confiance, entre toi et moi. Je veux te connaître. »

R
eira se risqua au coup ou elle approcha un peu plus ses lèvres, s'arrêtant à effleurement de peau, leur souffle se mélangeait, ne formant plus qu'un. Se respirant l'une et l'autre, la tension montait d'un cran et pourtant, la jeune fille fixait son interlocutrice nouvelle, ne voulant pas fléchir sous son regard, combien de temps cela allait-il durait ? Une bonne demi heure peut-être ? Est-ce qu'elles se voulaient ? Ou n'était-ce qu'un simple jeu ? Beaucoup de questions vint perturber l'esprit de la jeune rebelle, ayant presque l'impression d'être déstabilisé. Toujours à quatre pattes, elle fixa sa partenaire de jeu du regard, aucune n'avait envie de perdre et ça se sentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryuuku-gakuen.forumactif.com/fiches-validees-f21/serizawa
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Above the dark City [PV Reira] Mar 31 Aoû - 7:29

. . . Riku attendit patiamment la réponse de sa camarade, cotemplant encore et toujours ses magnifiques yeux bleus. Cette dernière fini par lui répondre par une phrase assez longue, Riku n'aurait peut-être jamais pu sortir une phrase aussi longue, elle fut de nouveau surprise, elle n'aurait pas mis un prenom comme celui-ci a cette jeune fille, mais elle l'appréciait à sa juste valeur, il lui allait vraiment bien en fait...


Citation :
« Merci. Je ne nomme Reira. Ton nom est plutôt joli ... Aurais-tu une réponse de pourquoi je suis si attirée par toi ? Par ton être ? Je me fous de ta différence, tu es quelqu'un d'unique à mes yeux et je te le dis, parce que si nous voulons une relation, nous devons nous faire confiance, entre toi et moi. Je veux te connaître. »


. . . Reira. Riku entendit ce prénom résonner dans sa tête comme une agréable mélodie. Elle préta attention à la suite de la tirade de Reira, elle disait qu'elle était attirée par elle, puis elle parla d'une relation et de confiance. Riku manqua de sursauter à ses mots... Jamais elle n'avait eu ce genre de « relation » que ce soit amicale ou plus poussé dans le domaine du privé, avec un garçon ou une fille. Elle se demanda de quel genre de relation Reira voulait parler, son coeur battait plus fort rien qu'acette pensée... Puis la confiance ensuite, avait-elle eu droit à la confiance de quelqu'un au moins une fois dans son existance, du moins durant la période dont elle se souvenait? Cette période si sombre... Est-ce qu'une personne dans le monde pouvait s'approcher d'elle qui était si obscure, si froide et parfois repoussante?

. . . Riku pensa que ce jeu avait assez duré et qu'elle devait se décider : soit elle partait avec Reira dans cette relation des plus enigmatiques, c'est à peine si elle savait définir ce mot, « relation », tout comme le mot « confiance » d'ailleurs... Ceci étant, Riku ne souhaitait pas s'arrêter, c'est donc sur cette impulsion qu'elle continua de fixer Reira.

. . . Mais elle fut surprise par le premier contact qu'elle eut avec sa vis-à-vis... A niveau des lèvres, un contact tellement discret, mais elle ne put retenir un sursaut, et perdit le regard de Reira quelques secondes. Elle eut un infime mouvement de recul, ce n'était pas par peur, ou par dégout, Riku était surprise, tout simplement. Enfin, elle avait perdu, il fallait bien l'avouer... Même si elle ne s'était détournée qu'un instant. Puis quelque chose d'étrange, voire incroyable se produit, Riku sentit de la chaleur affluer vers son visage, et sentit ses joues chauffer. Riku rougissait! Elle ne pouvait pas le voir de l'extérieur, mais elle savait que quelque chose clochait... Elle toucha ses joues rougies, et se détourna de Reira, appeurée par cette réaction si inhabituelle pour elle...

. . . Quand elle fut calmée, elle se retourna mais baissa les yeux au lieu de soutenir le regard de sa camarade à nouveau, elle n'avait pas envie d'une revanche... Elle avait perdu c'est tout.
Elle regarda le beau visage de Reira et dit calmement, mais avec un trouble manifeste dans la voix :


« J'ai perdu... Il me semble. »



. . . Riku put presque trouver la situation comique, evidemment, qu'elle avait perdu, Reira avait remarqué... Un infime sourire, presque invisible se dessina sur les lèvres de Riku.


« Tu es la gagnante... Que compte-tu faire? »



. . . Riku dit cela sans vraiment se douter que dans son esprit, cette phrase sonnait comme un feu vert à cette relation dont le déroulement était encore mystérieux pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emiya Soyokaze
Étudiante 5Ème Année
Féminin
Age : 25
Messages : 129
Inscrit le : 05/08/2010
Localisation : On Your Grave
Orientation Sexuelle : Bisexuelle
Appart | Chambre N° : One

Dossier du Personnage
Chakra:
50/1000  (50/1000)
Expertises:
Situation Amoureuse: Tatsu Chan [Pas Touche]
MessageSujet: Re: Above the dark City [PV Reira] Ven 24 Sep - 17:20

Je te réponds ce week-end. Désolée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ryuuku-gakuen.forumactif.com/fiches-validees-f21/serizawa
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Above the dark City [PV Reira] Sam 25 Sep - 6:22

Ne t'en fais pas, je comprends tout à fait que tu aies du mal a répondre avec la rentrée et tout :3
Bon courage!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Above the dark City [PV Reira]

Revenir en haut Aller en bas

Above the dark City [PV Reira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryuuku Gakuen :: ↑ Archives ↓ :: ► Archives du Ryuuku Gakuen :: Catégorie RPG -